BIENVENUE ! WELKOM ! BIENVENIDO ! MARHABAN !

En France, le tourisme est une activité phare de l’économie française et génère chaque année plusieurs milliards d’euros de recettes. Si le littoral est une destination recherchée, d’autres espaces naturels attirent le visiteur en attente de calme et de nature. Les parcs naturels ont donc un rôle à jouer dans ce secteur…mais pas à n’importe quel prix.

 

Un Parc naturel touristique ?

Le parc naturel régional du Pilat, par la gamme de ses paysages et des possibilités de loisirs verts qu’il offre, est très attractif. Il n’est donc pas étonnant qu’une offre touristique s’y soit développée. Elle concerne aussi bien les résidents du Parc que les personnes qui viennent de loin pour l’explorer.

randonneursFaire suivre la balade d’une pause café, dévaler avec un kart une piste spécialement aménagée ou encore passer une semaine dans un gîte : autant de porte-monnaie ouverts qui apportent des revenus pour le secteur touristique et de ce fait dynamisent le territoire.
La logique économique ne masque néanmoins pas les questions de protection de l’espace naturel. Aucun Mont-Saint-Michel à visiter dans le Pilat ? Ça tombe plutôt bien. L’idée que s’en font les élus et les professionnels du sujet n’est pas celle d’un tourisme de masse : le Pilat, espace protégé, s’inscrit dans la Charte européenne du tourisme durable, depuis 2003. Qu’est-ce donc ? Ce document, établi par la Fédération des parcs d’Europe, propose de concilier tourisme et développement durable. Les signataires doivent s’engager à respecter un ensemble de principes qui doivent permettre la mise en place d’un tourisme de qualité : c’est-à-dire répondre à la fois aux impératifs de protection et de développement des territoires et à la fois aux attentes des visiteurs. Des exemples ? Le réseau des parcs naturels du Massif central (IPAMAC) auquel participe le PNR du Pilat a mis en place des « itinérances » thématiques avec une participation active de tous les acteurs, privés, institutionnels, ou associatifs. L’eau dans le Pilat, la brebis dans les Grands Causses, la géologie dans le parc national des Cévennes, ont été développés dans cet esprit. 

carte tourismeQui est en charge du tourisme dans le Parc du Pilat ?

Les communes ont transféré aux intercommunalités la compétence tourisme qui fait partie de la compétence relative au développement économique. Les communautés de communes ont confié à la Maison du tourisme du Pilat, située à Pélussin, la gestion de l’accueil et l’information touristique via leurs offices de tourisme respectifs. Seule Saint-Étienne Métropole n’a pas confié cette gestion et gère en direct son accueil touristique.
Le syndicat mixte du parc du Pilat mène quant à lui les actions définies dans sa charte : protection du patrimoine (naturel, culturel...), développement économique (soutien, valorisation des activités économiques), éducation à l’environnement, etc. Il a lui aussi confié à la Maison du tourisme des missions d’accueil, de promotion de la destination Pilat, ou encore l’animation des sites touristiques.

L’activité touristique

La majorité des personnes en visite dans le Pilat vient sur la journée. Les élus en charge de la gestion du Parc souhaitent augmenter la capacité d’hébergement pour développer des séjours longue durée pour de meilleures retombées financières.
De même, la ‘‘destination Pilat’’ donne lieu à une promotion touristique afin de faire connaître le Pilat comme un espace de tourisme vert et d’attirer les visiteurs en recherche d’espace préservé grâce au label Parc naturel régional.
Les professionnels du tourisme sont accompagnés pour que le développement de leur activité se fasse en accord avec les principes d’écotourisme (évoqué plus haut) et tel qu’inscrit dans la charte du Parc. L’enjeu est donc de faire en sorte que des gens puissent vivre de leur emploi sur le territoire mais que leur activité ne nuise pas à ce même territoire. Préserver le paysage, améliorer la qualité de l’offre ou encore sensibiliser les touristes à l’environnement et au rôle qu’ils ont à jouer sont des exemples des aspects  qui permettent de faire du tourisme un atout économique pour le Pilat.
K.C.

* La Maison du tourisme est une association. Elle gère quatre offices de tourisme du Pilat (Condrieu, Pélussin, Saint-Genest et Bourg-Argental).

chiffres tourisme

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

radio d'ici

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !

monaieloc avis