HISTOIRES DES CORNEILLES....

corneille
Souvent, aux abords de Pélussin, on peut voir des groupes de corneilles noires qui se nourrissent d’insectes, de mollusques et de lombrics dans les champs.
Elles sont souvent confondues avec les corbeaux qui sont pourtant beaucoup plus massifs.
Aux premières neiges, fin novembre, une invitée s’est glissée parmi elles, une proche cousine : une corneille mantelée.
La corneille noire occupe habituellement la partie sud-ouest de l’Europe.
La corneille mantelée, quant à elle, se trouve à l’Est et au Nord. La limite entre les deux populations se situe sur un grand arc entre l’Irlande, la Pologne et la Corse.
Notre visiteuse a pu fuir le froid venu des plaines glacées de Pologne ou de Russie.
Corneilles noires et mantelées sont généralement considérées comme deux sous-espèces et elles sont capables de se métisser au contact de leurs zones de répartition géographique.
Comment reconnaître la corneille mantelée ? Eh bien à son joli petit manteau gris qui contraste bien avec sa tête et ses ailes noires.
A. Louchart & J. Carrier

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir