LA SEMÈNE AU CAFÉ DES SPORTS

la semèneLe 5 février dernier, le café des sports de Saint-Genest-Malifaux a accueilli une quarantaine de participants autour d’un débat animé par le collectif Loire Amont Vivante. Il portait sur les alternatives possibles à la reconstruction du barrage des Plats.

Cette retenue d’eau sur la rivière la Semène est au cœur  d’une vive polémique, depuis sa vidange en 2005 pour raison de sécurité, entre le collectif de protection de la nature Loire Amont Vivante qui défend une Semène sauvage et le Syndicat des barrages. Actuellement, les travaux sont arrêtés suite à la décision du tribunal administratif de Lyon pour « un défaut d’information des élus locaux qui ont validé le projet ».
Ce soir là, au Café des Sports, l’ambiance est tendue et le dialogue se résume à une série de questions de la part des Genesiens à Loire Amont vivante. Antoine Lardon, président de la fédération de pêche de Haute-Loire, a rappelé certains points qui feraient presque consensus :
- La construction du barrage des plats en 1958 était basée sur un fort développement industriel et une prévision de croissance de 100 000 habitants à Firminy. Or, Firminy compte en 2013 17 000 habitants et ne possède plus de grosses industries.
- La vidange du barrage en 2005 a été catastrophique, avec la découverte d’une importante quantité de boue et les très mauvaises conditions de sauvetage des poissons.
Mais, faut-il le rappeler, ce soir, la discussion se tient à Saint-Genest-Malifaux. Le barrage des Plats n’est pas destiné à sa consommation d’eau potable mais...la reconstruction du plan d’eau pourrait entrainer localement une activité touristique et donc des retombés économiques. Les défenseurs de la Semène sauvage expliquent que cette possibilité est restreinte puisque la retenue d’eau est destinée à la consommation humaine, ce qui implique une interdiction de baignade, de navigation et une pêche limitée. Les Genesiens rétorquent que le retour à une rivière sauvage n’amènera pas plus de développement économique.
Au final, un argument se dégage du côté des habitants de Saint-Genest-Malifaux présents ce soir là. Il y avait un lac, ils l’ont toujours connu. Pourquoi le supprimer ? Il était là et faisait partie du paysage. Donc, qu’on le remette en place. Ce sentiment s’accompagne d’un rejet de la présence d’opposants au barrage venant de l’extérieur de Saint-Genest, même s’il s’agit de villages alentour et, au pire ! pour le collectif Loire Amont Vivante, de Saint-Étienne qui se trouve à…17 petits kilomètres. La discussion est difficile et certains s’emportent.
Le débat est en train de se conclure, lorsqu’une personne prend la parole. Elle ne s’est pas encore exprimée, se contentant de prendre des notes et filmer. Ce monsieur représente une obscure association « être humain et zone inondable ». Il accuse frontalement le collectif Loire Vivante d’intentions politiciennes et autres manipulations. Le ton est véhément, le doigt désigne et juge.
Ce discours conforte les habitants de Saint-Genest dans le sentiment d’ingérence qu’exerce le collectif Loire vivante. Mais où est la logique ? A quoi cela rime-t-il de reprocher aux uns de ne pas être d’ici et d’accorder du crédit à cet autre qui vient lui aussi de Saint-Étienne ?
La soirée se termine et la division reste. On peut noter qu’aucun élu n’était présent, ni aucun représentant du syndicat des barrages. Quant à la première intéressée, la Semène, elle court à travers un trou à la base du barrage des Plats. Cette rivière prend sa source vers le col de la République sur la commune de Saint-Genest-Malifaux et se jette dans la Loire sur la commune d’Aurec-sur-Loire. Elle traverse plusieurs territoires et concerne donc chacun de ses riverains. La Semène n’appartient à personne car, faut-il le rappeler, l’eau est un bien commun.

X. Pagès

 

ARTICLES RELATIFS SUR CE SITE :
RÉAGISSEZ : 4 MILLION D'EUROS À DÉPENSER SUR LA SEMÈNE ! : des liens des infos, un espace pour réagir
LA SEMÈNE AU CAFÉ DES SPORTS

LE BARRAGE DES PLATS REMIS À PLAT
LES CONFLITS DE L'EAU POTABLE
LA SEMÈNE "EN IMAGE"

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !


Pour cela, nous vous proposons de vous donner des affichettes
session light painting  si vous êtes
dans le Pilat ou villes portes.
Sous peu, nous allons mettre en ligne les PDF afin
que vous puissiez les imprimer vous même.

VOUS POUVEZ AUSSI PARTICIPER À LA PRODUCTION
D'UN FILM DOCUMENTAIRE INFORMATIONS ICI

LIGHT PAINTING