LA PIE FAIT DE LA RÉSISTANCE

lapieLe Micro : Il vous faut 4 000 euros pour imprimer et distribuer les 7 000 exemplaires de chaque numéro de votre journal gratuit. Les aides financières, crise oblige, se raréfient et, malgré le soutien de vos abonnés, vous n’avez qu’un numéro d’avance en trésorerie. On peut dire que, côté monnaie sonnante, vous trébuchez, non ?
La Pie : Oui. Les temps sont durs et rares les euros ! Tout le secteur associatif est touché de plein fouet. En ce qui nous concerne, nous sommes obligés de réduire le nombre de nos numéros et de passer de 6 à 4 par an pour garder l’équilibre…

L.M. : Pourquoi résister à l’idée de les vendre plutôt que les distribuer gratuitement ?
L.P. : Notre journal est, et restera, un vecteur de démocratie participative.
À ce titre, il s’adresse à tous et tout le monde doit y avoir accès.

L.M. : Faites de la pub alors, comme tous les autres gratuits !
L.P. : Chacune de nos lignes éditoriales s’intéresse au local et au solidaire et nous ne vendrons aucune de nos pages à la promotion de valeurs qui ne sont pas les nôtres. En revanche, nous vendons des abonnements de soutien et ce soutien, d’où qu’il vienne, nous est très précieux.

L.M. : Vous prenez d’énormes risques en ne vous pliant pas aux lois de la société de consommation… Comment pensez-vous vous en sortir ?
L.P. : Toute la question est là et toutes les idées pour lever des fonds de façon citoyenne et équitable sont bienvenues ! Autant que le soutien bénévole ou financier de tous ceux qui partagent nos valeurs et sans lesquels la Pie du Pilat n’existerait tout simplement pas.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MON PANIER

Le panier est vide

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

radio d'ici

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !

L’association les4versants remercie les bénévoles auteurs, contributeurs et photographes sans qui les pages du magazine seraient blanches ; la graphiste et la correctrice, bénévoles également, à qui nous ne laissons pas beaucoup de temps ; tous les bénévoles qui, à pied, en vélo ou en voiture, distribuent ce magazine sur le Pilat et les villes portes ; les annonceurs du magazine qui nous font confiance ; les abonnés qui nous soutiennent dans notre démarche ; tous ceux qui nous laissent une place pour être vu : associations, offices de tourisme, mairies, bibliothèques, commerces ; Le Parc naturel Régional du Pilat; la Région Rhône-Alpes ; les lecteurs et les internautes, pour leur regard.

LIGHT PAINTING