On connait le vélo partagé, flotte de bicyclettes disséminée dans les villes à disposition des habitants. Le principe a été repris par Pilattitude et MOPIi avec quatre vélos électriques.
Aujourd'hui c'est une voiture qui s'ajoute à l'offre du partage de moyen de locomotion. C'est une première dans le monde rural et elle a sa place sur le parking en face de l'hôpital de Pélussin.
autopartageCette voiture va être utilisée pour les déplacements professionnels des salariés du Parc du Pilat, de la Maison du Tourisme et de l'hôpital local, permettant ainsi à plusieurs structures de mutualiser leur flotte. Ce véhicule peut aussi être utilisé pour des déplacements personnels par les habitants de Pélussin, ceux qui ne circulent pas énormément dans l'année ou ceux qui ont besoin occasionnellement d'une deuxième voiture. Cela leurs permets de ne payer que les trajets effectués et non plus des frais fixes d'assurances et d'entretien d'un véhicule.



Comment cela fonctionne ?

boitierOn s'inscrit au relais local du Parc 04 74 87 52 01
On reçoit un badge personnel.
On réserve la voiture par internet ou par téléphone pour une heure, un jour ou plus.
Cette réservation s'effectue au 09 64 37 89 90 cela 24h/24 et 7 j/7.
On l'ouvre avec son badge et l'on récupère les clefs dans la boîte à gants.

En fait les clefs sont accrochées à ce boitier qu'il faudra, avant de récupérer la voiture, renseigner  d'un mot de passe et des informations sur l'état du véhicule.
Cela refroidit un peu de devoir encore taper sur un clavier, même si c'est simple d'emploi et que vous pouvez être aidé par les services du Parc. Le véhicule est équipé d'une connection radio (facturée...) avec la centrale Cité lib et du coup, cela aurait été plus agréable d'être accueilli et peut être guidé dans la voiture et en direct  par liaison avec ce central. Cela viendra tôt ou tard, et certainement un visage s'affichera sur le grand écran qui trône sur le tableau de bord.

lLa première voiture en Autopartage à Saint Etienne a été mise en service le 1er octobre 2011.

Si ce système commence à faire ses preuves en villes, dans le monde rural c'est un peu plus l'inconnu. La masse de population dans un rayon de 2km autour de la voiture est bien plus faible ici qu'à Annonay ou Saint Chamond, par exemple. Lorsque l'on se déplace en voiture les trajets sont forcément plus long en kilométrages que ceux en ville etc... C'est pourquoi la solution de partager un véhicule entre deux, trois services municipaux, institutions (voire pourquoi pas entreprises) est une solution explorée  ici en associant les besoins de véhicules de l'institution parc du Pilat et ceux de l'hôpital local
Cela passe forcément par des modifications de comportements et les résultats seront intéressants à étudier

En attendant, si on a besoin d'une p'tite voiture exceptionnellement, on sait que en face de l'hôpital il y a "Cité lib"... Ne devrait-on pas dire" Bourg lib" ou "Rural lib" ?

 

 

Combien cela coûte ?

L'abonnement mensuel est de 15 euros et les coûts d'utilisation  sont de 2euros de l'heure + 0.40cts le km + 2euros de réservation. Assurances et carburants sont inclus.

Ce projet est un projet porté par l'association Pilattitude, MOPI, le parc du Pilat, la mairie de Pélussin, l'hôpital local de Pélussin, Citélib, la Région Rhône Alpes et l'ADEME. Ou la la, cela fait du monde tout ça !

Commentaires   

0 #2 Philippe Chételat 16-06-2013 02:14
Bonsoir slazuli,
Nous n'avons pas de chiffres. Les financements sont semble-t-il assurés par le parc du Pilat, la mairie de Pélussin, l'hôpital local de Pélussin, la Région Rhône Alpes et l'ADEME.
Il y a peu de doute que s'il n'y avait pas eu deux institutions utilisatrices, l'expérience n'aurait pas été lancée. Et comme vous le soulignez, ces institutions sont des collectivités (Parc et mairie de Pélussin/hopital local).
Quand au public local il entre dans une expérience. On ne peut pas dire ce que cela donnera, mais certainement la voiture, outre les deux institutions, sera utilisée en grosse majorité par des Pélussinois. Donc un "profit" quasi nul pour l'ensemble habitants du Pilat qui indirectement contribuent à son financement.
Alors, vu sous cet angle, votre questionnement me semble pertinent.
Citer
+1 #1 slazuli 13-06-2013 23:46
Bonsoir,
Quel est le coût d'une telle opération pour les collectivités ? N'aurait-il pas mieux valu investir sur une flotte de vélos électriques sur tout le territoire plutôt qu'une seule voiture qui ne sert qu'un bourg et deux structures déjà privilégiées ?
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir