pédibusDepuis maintenant 3 ans, mes enfants et moi participons à la ligne violette du Pédibus de Pélussin. Nous avons la chance d’être suffisamment de familles qui se relayent pour accompagner tous les matins les 15 enfants de notre quartier.  C’est rassurant de voir ses enfants au pied de sa porte confiés aux voisins accompagnateurs encadrants. Cela va au-delà d’un simple contact entre voisins, cela rapproche les parents et contribue à créer une autre ambiance dans le quartier. J’apprends à connaître leurs enfants en les accompagnant : cela crée une relation de confiance entre nous tous.

J’ai eu du mal à renoncer au «rituel» de l’accueil dans la classe. Je pensais que ce canal de communication était primordial entre les parents et l’école. Mais, force est de constater que les enfants s’en portent mieux depuis que nous prenons le Pédibus car on leur fait confiance.

C’est vrai qu’il faut s’organiser et se lever un peu plus tôt, mais sinon le Pédibus n’a que des avantages : on n’est jamais en retard à l’école, c’est sécurisé et surtout… plus de problème de stationnement sur le parking ! Les enfants apprennent à marcher comme il faut au bord de la route. J’ajoute à cela les économies relatives à la voiture et l’exercice de 20 minutes de marche pour ma santé et celle de mes enfants !

Pour mon aîné, 8 ans, ces trois années de pédibus lui ont apporté du discernement quant à la sociabilisation et la conscience de vie en groupe.
Mon fils: « J’aime le Pédibus, parce que ça pollue moins, parce que ça fait travailler les pieds. On peut discuter entre amis (bien plus longtemps qu’en voiture). »
Ma fille: « J’aime pas marcher, mais j’aime bien être avec mes copines, celles de l’autre école.  »

Je sais que cela fait quitter sa zone de confort individuel, mais avec le Pédibus tout le monde y gagne : c’est humain, et on en a tous besoin.

Romy

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir