ET POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?

Un jour, on entend parler d’un projet d’éoliennes industrielles dans le Pilat….
Et puis un autre jour, on se laisse aller à des discussions de comptoir avec notre entourage….

Enfin, sans savoir ni pourquoi ni comment, on se perd dans nos pensées quant à l’avis et l’attitude à avoir face à un tel projet. montsEn tant que citoyen engagé, il serait facile de donner tant d’arguments contre ce projet ; arguments sur les aberrations techniques, écologiques, économiques, etc. Pour cela, il convient à chacun de sillonner diverses sources d’infos, les sites internet de l’association Vent du Pilat par exemple, de la Fédération Environnement Durable, entre autres. Des réunions d’informations sont aussi régulièrement organisées dans le Pilat.

Pourquoi dans le Pilat ? Le Pilat est-il l’endroit idéal pour implanter des éoliennes ? Quel est le bien fondé de ce projet ? Y’a-t-il seulement un bien fondé ?
Quel est réellement le projet ? Quels seraient les éventuels bénéfices pour les citoyens du Pilat ? Quels sont les retombées pour les riverains ?
Quel impact sur l’écologie dans le Pilat, sur l’environnement, sur l’emploi ?
Quelle est la réelle justification d’éoliennes dans le Pilat ?


chemin du PilatPour répondre à toutes ces questions et après m’être informé, j’ai trouvé dans ces quelques mots de Pierre Rabhi à propos de projets d’éoliennes industrielles dans un département voisin, le résumé de mon engagement:
« La société souffre de boulimie, d’illimitation, du règne de l’argent qui détruit le monde.
Tout ce qui n’est pas chiffré n’est pas considéré comme économie, si bien que le paysage, l’air pur, le silence sont jugés sans valeur. Pourtant, nous sommes ici-bas pour jouir de la beauté de la vie. Il faut cheminer vers la modération, l’autolimitation, le contentement.
Le monde moderne est dans une crise très grave : On vit dans l’illusion que le modèle occidental est généralisable. Il ne l’est pas parce qu’il est dispendieux. Et si le système doit changer, cela dépend aussi de la transformation intérieure de chacun : Le système ne changera pas si les êtres humains ne changent pas.»

Concernant l'Énergie dans sa globalité, les choix faits il y a des décennies au niveau national, aussi critiquables soient-ils, ne dispensent pas de réfléchir à ne pas faire n’importe quoi une seconde fois. Par passivité, par inconscience, par non-clairvoyance, et pour quelques uns par cupidité, il s’agit de ne pas laisser prendre en otage un Parc Naturel Régional sous couvert politique ou financier.
Alors pourquoi faire peser une grave menace sur l’identité et l’originalité de ce territoire d’exception qu’est le Pilat ? Avons-nous vraiment conscience de ce qu’implique la mise en place ne serait-ce que d’une seule éolienne ? Pourra-t-on encore profiter des randonnées sportives annuellement organisées et jalonnant les crêts ? Pourrais-je encore profiter de balades en famille au Collet de Doizieux par exemple, profiter de la flore sauvage, des cavaliers amateurs profitant de cette nature? des champignons ? des oiseaux ? Est ce que je croiserai encore au détour d’un virage, d’un bosquet, un de ces cervidés qui nous émerveille par leur vivacité et leur élan? Et pour combien de temps encore ? »

Rove

1 http://ventdupilat.monsite-orange.fr
2 http://environnementdurable.net

Articles relatifs :

article

‘Les Ailes de Taillard’
l’éolien ouvert à la participation citoyenne

article

tout sur l'éolien?
Du vent sur les crêtsl       

article

Les enjeux de l’éolien à l’échelle des parcs naturels régionaux

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir