LES CONFLITS DE L'EAU POTABLE

Semène

En 2005, le barrage des Plats, situé sur la commune de Saint-Genest-Malifaux, a été vidangé car jugé trop dégradé. Depuis, sa réhabilitation fait l’objet d’un conflit entre élus et associations de protection de la nature. Les travaux ont commencé en septembre 2012, le projet devrait coûter 6,3 millions d’euros. Alors, le barrage des Plats : gaspillage ou nécessité ?

SOS Loire vivante, la Frapna, le WWF, la Fédération de pêche pour ne citer qu’eux, mettent en avant que la Semène est une rivière aux eaux d’une qualité exceptionnelle. Elle accueille trois espèces remarquables et indicatrices du très bon état écologique des eaux : l’écrevisse à pattes blanches, la loutre et la moule perlière. La réhabilitation du barrage est à leurs yeux un non–sens, un scénario hérité des années 50 où l’on pensait pleine croissance et besoin en eau potable sans cesse en augmentation. En fait, les industries ont fermé et la population n’a pas augmenté comme on le prévoyait.
Cette réhabilitation est d’autant plus absurde à leurs yeux que d’autres solutions existent, plus respectueuses de la nature, moins coûteuse pour l’usager qui devra acquitter la facture du colossal chantier. Par exemple, tirer profit des sources d’alimentation en eau potable existantes, comme le barrage de la Valette, sous-exploité, celui de L’Ondenon, ou encore le captage sur le Lignon.
De plus, les associations pointent des dysfonctionnements démocratiques dans les différentes étapes de consultation préalables à la décision de relancer le chantier. L’enquête publique a été « une farce locale » d’après le WWF. Ce dont se défendent les élus qui ont porté le projet. Pour ces derniers, le barrage est une nécessité vitale pour approvisionner en eau la région stéphanoise. Ce serait aussi un atout touristique et donc économique pour cette région du Pilat.
Les opposants ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Lyon pour que soient suspendus les travaux. Ce dernier devrait donner sa décision dans les semaines à venir. En attendant, le chantier avance…

ARTICLES RELATIFS SUR CE SITE :
RÉAGISSEZ : 4 MILLION D'EUROS À DÉPENSER SUR LA SEMÈNE ! : des liens des infos, un espace pour réagir
LA SEMÈNE AU CAFÉ DES SPORTS

LE BARRAGE DES PLATS REMIS À PLAT
LES CONFLITS DE L'EAU POTABLE
LA SEMÈNE "EN IMAGE"

LEXIQUE et SOURCES DU DOSSIER EAU

 

TOUS LES ARTICLES DU DOSSIER EAU :

L'EAU QUI COULE DES ROBINETS DU PILAT
PEUT-ON AVOIR CONFIANCE DANS L'EAU DU ROBINET ?
LES ACTEURS DE L'EAU : DES ACTIONS PUBLIQUES, PRIVÉES ET CITOYENNES
LES CONFLITS DE L'EAU POTABLE
LA FACTURE AU SERVICE DE L'EAU
GESTION DE L'EAU : RÉGIE PUBLIQUE CONTRE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC
PRÉSERVER L'EAU
VAYRANA : QUAND TU BOIS DE L'EAU, PENSE À LA SOURCE
MILLE REGARDS SUR L'EAU DU PILAT
LEXIQUE et SOURCES DU DOSSIER EAU

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir