ÊTRE BÉNÉVOLE
un engagement généreux pour pallier aux défaillances d’une société en crise ?

Christine Gros, écrivain, donne son avis sur le terme ‘bénévolat’ qu’elle estime galvaudé et à la connotation ambivalente...

etrebenevoleLa notion reflète une réalité complexe, celle du monde d’aujourd’hui. À l’expression ‘faire du bénévolat’ qui insiste sur l’agir, je préfère celle ‘d’être bénévole’ parce qu’elle renvoie à une façon d’être, à un positionnement personnel par rapport au réel, et ceci avant tout en tant que représentant de la société civile.
L’étymologie nous le rappelle : le bénévolat, du latin bene (bien) et volo (je veux), suppose pour se déployer un idéal, sous-tendu par un projet qui place l’humain au cœur des choses. Il est inséparable de la notion de gratuité et ne peut s’exercer qu’à travers le don : don de son temps, don de soi, mais il est aussi impensable sans la présence de l’autre. C’est dans l’échange et dans la rencontre féconde avec l’autre que le bénévole peut donner sa mesure et que son action prend tout son sens.
Certains critiquent le bénévolat allant jusqu’à voir en lui une économie parallèle qui contribue à entretenir le chômage. Mais c’est oublier la dimension fondamentale de solidarité qui s’exprime à travers lui. Que serait d’ailleurs notre pays sans les dizaines de milliers de bénévoles qui avec détermination œuvrent à consolider le tissu social ?
Que ce soit être accompagnant de mourants, encadrant d’activités périscolaires ou initiateur et porteur d’une action culturelle, être bénévole suppose engagement, imagination et foi en l’humain. Être tout simplement hommes et femmes de bonne volonté »

Propos recueillis par  Yannick Le Tord   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christine Gros est professeur de littérature allemande à la retraite et habite Saint-Etienne. Ecrire étant pour elle une nécessité, elle n’a pu faire autrement qu’écrire : ‘Ecaille de feu’, ‘La femme au chien jaune’ et ‘De sel et de cendre’ sont ses trois premiers livres. Son dernier roman est chez l’imprimeur, sur le point de paraître ; elle en donnera une lecture publique pendant l’expo In & Off à Saint-Julien-Molin-Molette, le jeudi 7 juillet à 15 heures.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir