ET SI L'ÉCONOMIE ÉTAIT SOCIALE ET SOLIDAIRE ?

 etcigalier

Il ne faut pas être voyant extra-lucide ou diplômé de je ne sais quelle grande école pour se rendre compte que l’économie qui devrait être au service de l’humain a, depuis des décennies, asservi celui-ci à son emprise.

Il est pourtant un domaine (mais ce n’est pas le seul), restreint et minoritaire, certes, mais non négligeable, où les citoyens peuvent œuvrer en toute conscience au bien commun, à l’activité économique de leur territoire et exercer encore une forme de démocratie que l’on tente par ailleurs de leur arracher : je veux parler du domaine de l’Economie Sociale et Solidaire (E. S. S.).
De quoi est-il question quand on parle d’Economie Sociale et Solidaire ?
Cinq grands principes servent à la définir :
è Une finalité d’intérêt général ou collectif
Les structures de l’ESS font le choix de l’intérêt collectif (de ses bénéficiaires, de ses membres ou de ses salariés) par rapport à l’intérêt individuel ; que ce soit pour créer ou maintenir des emplois durables et de qualité, pour maintenir la cohésion sociale, pour contribuer à la réduction des inégalités sociales ou encore pour réaliser des projets respectueux de l’environnement.
è Un ancrage territorial et une mobilisation citoyenne
Les structures de l’ESS s’appuient sur l’ensemble des acteurs de leurs territoires (collectivités territoriales, entreprises, usagers…). Elles contribuent à faire des citoyens (aussi bien que les acteurs) les bénéficiaires du progrès social, économique et écologique.
è Un mode de gouvernance démocratique
Sur le principe « un individu, une voix », les structures de l’ESS placent les personnes associées au projet au cœur des processus de décision.
è Une libre adhésion
Le libre choix de la personne de rentrer dans la structure ou d’en sortir doit être respecté, c’est un choix individuel qui ne peut être contraint.


è Une lucrativité limitée
Les structures de l’ESS affirment haut et fort la primauté de l’individu sur le capital. Elles encadrent les échelles de salaires, limitent, voire refusent, la rémunération du capital et dirigent les excédents financiers vers le développement du projet lui-même.
Connaissez-vous les clubs d’investisseurs Cigales ?
Un outil simple qui permet à un petit groupe de citoyens d’épargner ensemble pour ensuite soutenir des porteurs de projets pour une économie locale solidaire.
Un club Cigales se compose de 5 à 20 Cigaliers (personnes physiques). Pendant 5 ans, ils vont mettre une partie de leur épargne en commun (à partir de 8 € par mois par personne), investir dans les entreprises ou associations locales, les accompagner en mettant au service de tous les compétences de chacun de ses membres ainsi que son réseau de connaissance. Au terme de sa vie (une deuxième période de 5 ans peut être décidée), la Cigale procède à la liquidation de son portefeuille, au prorata de l’épargne de chaque Cigalier.

Des cigales dans le Pilat
S’inscrivant dans ce type d’économie réfléchie, les Cigales du Pilat œuvrent depuis quelques années déjà. Deux sont à l’œuvre dans le canton de Bourg-Argental, deux dans le canton de Saint-Genest-Malifaux et une autre, baptisée Régrillon, a élu domicile à Chavanay dans le canton de Pélussin.
Cette dernière, créée en 2013, rassemble 15 habitants du canton qui ont décidé collectivement d’accompagner et de financer deux entreprises locales.
L’une, Sambala & Baobab, se situe dans le champ des activités de découvertes d’un environnement naturel : le financement de la Cigales a permis l’achat de VTT nouvelle génération aux pneus extra-larges appelés Fat-bikes.
La deuxième est une jeune entreprise artisanale du nord Ardèche, implantée à Quintenas et qui développe une monture de lunettes en bois. Woodlun’s, tel est son nom, a besoin d’investir dans des machines afin d’atteindre rapidement son seuil de rentabilité et de développement.
è Serge Grange, Cigalier

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !

monaieloc avis