LA FORÊT ET LA CHASSE

chasseLa chasse et ceux qui pratiquent ce sport jouent un rôle important dans la gestion forestière. Que ce soit dans la prévention des risques ou la mise en place d’aménagements du territoire tout au long de l’année, les chasseurs participent activement à la mise en place de mesures visant à maintenir une forêt de production mais aussi, parfois de loisirs.
En matière d’aménagements, des cultures diversifiées sont mises en place en lisières de bois pour lutter contre les dégâts de sanglier dans les cultures agricoles. Seul le maïs est vraiment efficace dans ce rôle, car il s’agit du grain le plus apprécié par cette espèce après les glands des chênes et les faînes des hêtres. Du débroussaillage est également pratiqué dans les zones de déprise agricole pour ouvrir les espaces et rendre ainsi le biotope plus favorable à une plus grande diversité animale.
La régulation par la chasse des ongulés sauvage permet d’éviter les dégâts que peuvent causer les chevreuils, aux jeunes plantations, en frottant leurs bois, pour marquer leurs territoires, ou par l’abroutissement des bourgeons terminaux en période hivernale.
En parcourant les zones forestières tout au long de l’automne, les chasseurs interviennent dans la lutte contre les incendies de forêt en prévenant les secours ou en prévenant les agents de l’environnement de pollutions entrainées par des dépôts de détritus notamment.
En résumé, la chasse, qui a besoin d’être expliquée en permanence, contribue au maintien d’un bon équilibre entre la faune et la flore en partenariat avec le professionnel de la forêt.

Gilles CHAVAS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir