VOUS AVEZ DIT... CORRIDOR BIOLOGIQUE ?

corridor bio

Vous avez entendu des termes un peu barbares, tels que trames vertes et bleues, couloirs biologiques, continuité biologique, et vous voulez comprendre ?
L’exemple le plus simple pour illustrer ce qu’est un corridor biologique est la rivière. Le poisson se reproduit vers l’amont de la rivière (zones de sources), tandis qu’il se nourrit plutôt vers l’aval (embouchure ou confluence). Il a donc un besoin vital de naviguer de l’un à l’autre librement. Lorsqu’un obstacle, naturel ou anthropique (cascade ou barrage), empêche ses déplacements, ce corridor est dit « non fonctionnel ». Les populations de poissons sont alors isolées de part et d’autre de l’obstacle : elles ne peuvent ni se mélanger ni assouvir leurs besoins vitaux.
Ces mêmes corridors biologiques existent aussi sur terre. Vous en avez peut-être déjà observé sans mettre de nom sur le phénomène, lorsque par exemple les crapauds traversent les routes à la fin de l’hiver pour rejoindre les mares où ils vont se reproduire : il s’agit bien, là aussi, d’un axe de déplacement ou encore... d’un corridor biologique.
Au début des années 2000, les écologues ont remarqué que les populations de faune et de flore souffraient de ne plus pouvoir se déplacer. L’urbanisation galopante, les infrastructures routières, l’agriculture intensive, les barrages hydrauliques... sont autant de barrières qui empêchent la biodiversité de se rencontrer pour se reproduire, de trouver de nouveaux territoires, ou encore de fuir des conditions devenues invivables. Il devient donc urgent de préserver, voire de restaurer des « connexions » biologiques pour permettre aux animaux, mais aussi aux plantes, de se déplacer. À l’échelle d’un territoire, l’enjeu est de définir des axes qui soient bénéfiques à l’ensemble de la biodiversité.
Le Pilat est encore préservé, car il ne présente pas d’obstacles majeurs aux déplacements. Pour que cela perdure, il faut absolument faire preuve de vigilance afin de conserver des espaces naturels connectés et favorables aux cycles de vie des animaux et des végétaux.
Régis et Ingrid

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !