QUAND LE CHEMIN DE COMPOSTELLE TRAVERSE LE PILAT

SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE


Des bords du Rhône jusqu’aux 1 022 m du col du Tracol, le chemin de randonnée 45 devient le chemin vers Santiago-di-Compostella en Espagne pour les pèlerins et autres randonneurs.
La mise en jambe débute dès les hauteurs de Chavanay par la grimpette en direction de la chapelle du Calvaire. Le sentier serpente le long du plateau pélussinois, contourne les ravins vers Malleval, dépasse Bessey. Dernier regard sur la vallée du Rhône et voici Saint-Appolinard avec son clocher aux tuiles vernissées, puis la montée jusqu’à Sainte Blandine et sa croix de mission de 1898.
Ensuite, une douce descente vers « St Julien la Molin la Molette », comme le dit Andréa, une pèlerine québécoise ! Une bière bio attendra les marcheurs à l’espace aux 6 fontaines ; pour les berlingots, il faudra pousser jusqu’à Bourg-Argental célèbre pour son panneau « porte du Midi ».
Saint-Sauveur-en-Rue est certainement plus populaire chez les locaux pour ses picatios d’ânes sensés faire avancer les bêtes chargées de sacs de sel sur la route escarpée du Tracol que pour l’histoire de son église, donnée en l’an 1061 à l’abbaye de la Chaise-Dieu pour y établir un monastère. Après le petit viaduc de la Poulette, le sentier passe le col du Tracol… Après, c’est la Haute-Loire… et la descente vers Le-Puy, marquant la fin de l’itinéraire Genève / Le-Puy-en-Velay.
À vos chaussures !
M.T. Ponsot