charte 2025LA CHARTE DU PARC : UN GUIDE.
"La charte est le guide permanent qui s’imposera à l’autorité chargée du Parc mais aussi à l’ensemble des signataires de la charte."


« La charte constitue le fondement même des actions qui seront entreprises et de l’esprit qui présidera à sa gestion. La charte est le guide permanent qui s’imposera à l’autorité chargée du Parc mais aussi à l’ensemble des signataires de la charte » .
À savoir, pour la charte ‘‘Objectif 2025’’, les 47 communes + Saint-Étienne et Saint-Chamond sur la partie labellisée Parc, leurs intercommunalités d’appartenance, les conseils généraux de la Loire et du Rhône, le conseil régional Rhône-Alpes et l’État.
À cette définition, nous ajouterons que la charte est aussi le guide qui s’impose au citoyen souhaitant faire valoir ses engagements.

La charte constitutive de 1974
charteconstitutiveEn février 1972, le Syndicat Mixte de Réalisation et de Gestion du Parc est créé. La première charte du parc est alors élaborée et sera approuvée en 1973.  Elle tient sur 40 pages et détaille les mesures pour mener à bien trois grands axes   « Le Parc est une zone d’aménagement et de développement rural dans laquelle la population permanente doit pouvoir bénéficier progressivement des mêmes conditions de vie que les citadins, grâce à une économie rurale rénovée et à un environnement social amélioré (...).  Le Parc doit également représenter une zone d’accueil et de détente pour les citadins (...). Le Parc doit être une zone de protection de la nature. »  Ce sont les premières lignes de ce texte fondateur.
Le décret 74-542 institue le parc naturel régional du Pilat. Cela se passe le 17 mai 1974, juste entre les deux tours des élections portant Valéry Giscard d’Estaing à la présidence de la République.
Les première années voient la réalisation de nombreux investissements lourds dans lesquels le Parc assurera la maîtrise d’ouvrage : améliorations routières (R.N. 82, 86, 501 et 503), remplacement du pont de Chavanay, Maison de l’eau à Marlhes, rivière artificielle de Saint-Pierre de Boeuf, Maison de la passementerie de Jonzieux, Maison des Tresses et lacets de la Terrasse-sur-Dorlay ... pour ne citer que quelques unes des réalisations. C’est clair et net : à ses débuts, le Parc a une ligne budgétaire et des missions bien plus poussées en matière d’investissement direct sur de lourdes infrastructures. On observera qu’à cette époque, les régions et les communautés de communes n’existaient pas encore.
La demande sociale, la demande du territoire, ainsi que les réformes successives du paysage institutionnel, l’arrivée des régions mais surtout celles des intercommunalités font évoluer les actions du Parc. Côté finance, l’Etat intervient beaucoup moins tout en restant très engagé et très présent (le renouvellement du label PNR est accordé par décret du 1er ministre).
La première charte fut mise en œuvre pendant 15 ans. Deux autres chartes suivront jusqu’à celle appliquée aujourd’hui : la charte ‘‘Objectifs 2025’’
.

La charte ‘‘Objectifs 2025’’
charteBilans, études, échanges, concertations, analyses, négociations, rédactions : il aura fallu quatre ans  de travail pour élaborer ce document de 200 pages qui engage leurs signataires.
La charte est l’ouvrage de référence. On ne la lit pas d’une traite : lorsque l’on ouvre la charte, c’est pour consulter l’un de ses multiples points. Ses cinq axes développés couvrent un très large champ de recommandations et proposent une stratégie de développement pour les douze prochaines années. Des objectifs ambitieux y sont présentés. In fine, comme le Parc n’a aucun pouvoir si ce n’est celui de la concertation, ces objectifs ne seront atteints que par le bon vouloir des maires de vos communes, des présidents de vos intercommunalités, de vos départements et de notre Région ainsi que de l’Etat.

Mais attention : la labellisation Parc naturel régional est remise en jeu tous les 12 ans à l’issue d’une évaluation de l’atteinte ou non des objectifs de la charte en vigueur et des ambitions proposées par le territoire dans le cadre d’une nouvelle charte. Rien n’est jamais acquis, si le territoire du Pilat a su résister au temps, son label ‘‘parc naturel régional’’ peut être retiré. Certes, il nous reste encore 11 ans, mais au vu des objectifs c’est loin d’être de trop  !

La charte 2025 est disponible en pdf sur le site du Parc

pour une version light : http://fr.calameo.com/read/000312671f9df6f7cb19e

pour la version complète : http://fr.calameo.com/read/0003126716eb1cd0a5e79

Tous les articles du dossier :
VOUS AVEZ DIT PARC ?
LES COLLECTIVITÉS QUI FONT LE PARC

AU LIVRE DU PARC...
40 ANS, 3 PRÉSIDENTS

LA CHARTE DU PARC : UN GUIDE
PAROLES D'ÉLUS

LE RESSENTI DE SES HABITANTS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !

monaieloc avis