LE TON ET L'INQUIETUDE MONTENT A SAINT JULIEN MOLIN MOLETTE

saintjulienTout le monde le sait dans le Pilat, notre village souffre depuis bientôt trente ans des nuisances générées par la carrière Delmonico-Dorel, installée à quelques centaines de mètres du centre du village. L’autorisation actuelle d’exploitation prend fin en 2020, il était entendu que c’était la dernière, le Parc naturel régional du Pilat s’était engagé dans ce sens, les riverains pensaient qu’ils allaient pouvoir ouvrir leurs fenêtres, respirer autre chose que des poussières chargées de radon, marcher sur les trottoirs avec leurs enfants sans trembler à chaque approche de poids lourd, bref ils patientaient avec espoir.
Voilà qu’à l’automne 2014 le carrier annonce son intention d’étendre son exploitation, de la tripler peut-être (mais on ferait une déviation pour épargner le centre-ville !). Les riverains se disent : « Personne ne va accepter ça, on a assez donné, ça suffit », mais on se mobilise en collectif et on s’informe, on suit de près les débats autour du P.L.U.
En effet, comme beaucoup d’autres en ce moment, la commune convertit son Plan d’Occupation des Sols en Plan Local d’Urbanisme. Une orientation claire est prise en conseil municipal et affirmée en réunion publique : pas de nouveaux terrains classés en zone à carrière. Le collectif se réjouit, mais reste mobilisé et on fête la musique le 21 juin dans une joyeuse ambiance.
Coup de théâtre : le préfet de la Loire engage une procédure de « mise en compatibilité du POS avec une déclaration d’intérêt général portée par l’État ». L’État veut donc passer en force et entend imposer à la commune le classement en zone à carrière de 7 hectares de terrains plus près encore du centre du village. Ceci au nom d’un prétendu intérêt général qui ressemble à s’y méprendre à l’intérêt particulier d’un groupe industriel très habile en matière de lobbying auprès des pouvoirs publics. L’argumentaire du préfet en faveur de cette déclaration d’intérêt général ne fait que reprendre point par point et sans aucun contrôle celui de l’exploitant. Cet argumentaire est discutable et nous allons le discuter.
Nous n’allons pas laisser ce désastre advenir, notre village est vivant, habité, animé d’espoirs, de projets et d’initiatives et nous allons défendre son avenir avec détermination.
 Le Collectif des habitants et riverains de Saint-Julien-Molin-Molette

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

rapport eolienneRapport d'enquête publique
Projet de parc éolien des Ailes de Taillard
sur les communes de
Burdignes et Saint-Sauveur-en-Rue
C'est ici ! (pdf)

Des TAP à Chuyer pour s'initier à la réalisation de film d'animation
On voit tout sur télé d'ici !

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !

monaieloc avis