ÉDITO DU N°20

20 240Nous sommes en 2050, la centrale de Saint Alban, en service depuis 1985, est un vaste chantier de démantèlement. Notre territoire est inondé de soleil, riche en rivières et le vent y est abondant. Il accueille donc méthaniseurs, turbines, panneaux solaires et éoliennes de dernière génération. Vos enfants, voire vos petits enfants, sont aux manettes. Nos actions passées sont désormais seules responsables des changements climatiques désastreux.
Pour y arriver, en 2015, le Pilat s’est inscrit dans un programme de Territoire à Énergie Positive (TEPOS). Les objectifs de ce programme sont de réduire les besoins d’énergie locale et de couvrir ces besoins par la mise en place de production d’énergies renouvelables. D’ici 33 ans, nous devrons, ici dans le Pilat, couvrir 70% de nos besoins énergétiques par des énergies « vertes » (20 % dans seulement 3 ans !)
Hélas, le bureau du parc ne nous montre plus le chemin : en mai dernier, il a donné un avis défavorable au projet éolien citoyen de Taillard. Par 18 voix (dont les 4 de la Région) contre 12. La décision est plus politique que rationnelle. Le débat sur le oui ou le non éolien est dépassé. Le commissaire enquêteur, lui, vient d’émettre un avis favorable à l’autorisation d’exploiter les éoliennes des Ailes de Taillard. Prochaine étape, le préfet.
C’est dans la diversité que les énergies renouvelables sont performantes. Avec aujourd’hui 6% de part dans la production énergétique, elles en sont à leur balbutiement. Des citoyens se mobilisent pour changer d’ère. Des initiatives sur ces anciennes techniques de production d’énergie, réinventées et encore à ré-inventer, voient le jour et nous font avancer vers nos objectifs. A défaut d’y contribuer nous ne pouvons que les soutenir.
Beaucoup d’énergies dans le Pilat ont contribué à ce magazine pour nous proposer leur regard sur cet enjeu et des exemples d’action.
Le soleil se reflète sur l’eau de nos rivières, les feuilles dansent sous le vent... Bon été et bonne lecture.
Le comité de rédaction

 

{jcomments on}

Conférence articulée : La gouvernance participative
On voit tout sur télé d'ici !